Découvrez mon histoire et ma passion qui m’ont conduite à créer ITA’COM, une plateforme de formation de psychothérapie.

A propos de ITA’COM

Frédérique ROBIN ITACOM

Le secret psycho-émotionnel révélé pour les thérapeutes

Frédérique ROBIN

” Les personnes que j’ai eu l’occasion de former et qui se sont révélées les plus talentueuses ne sont pas celles qui avaient cumulé le plus d’acquis théoriques, mais celles qui étaient en quête de sens.”

Cette formation va apporter aux clients un soutien fort parce que là nous allons à la racine des traumatismes. C’est pour travailler à la racine du mal être. Et aussi pour vous, quand on se retrouve démuni face à un cas, avec cette formation on va être en mesure de répondre aux attentes du client.

Moi, j’étais passionnée par les animaux, mais j’ai vite renoncé à mon rêve de petite fille, celui de devenir vétérinaire. « Trop nulle en maths et sciences» avait dit la conseillère d’orientation. Dans un sens, tant mieux, la vue d’une seringue aujourd’hui me ferait tomber dans les pommes !

Je me suis alors réorientée vers le droit. Si je ne pouvais pas sauver des animaux, je pourrais peut-être aller défendre la veuve et l’orphelin ? J’ai obtenu un DEA de droit (un master 2 dirait-on aujourd’hui) et je me suis lancée dans la vie active, directrice des ressources humaines.

 

J’ai découvert, tristement,  que ce métier portait bien mal son nom et pouvait manquer profondément d’humanité, et certainement ne me correspondait pas. Après une période de huit années de mal-être et de profonde confusion, j’ai trouvé la clarté grâce à une psychothérapeute et un cheval. La première m’a guidée pour me libérer de la lourdeur du passé, et le cheval a ouvert la porte de ce qui serait mon futur. Je vous parle de Calando, mon cheval, qui souffrait d’un syndrome particulier, un cas pour la science. Celui qui peut passionner les vétérinaires, jusqu’à ce qu’ils en aient assez de se casser les dents dessus, et le laissent tomber, les uns après les autres.

C’est pour lui que je me suis intéressée et que je me suis tournée vers la naturopathie, pour le sortir de là, pour le soigner. Et ça a marché ! Calando a été guéri ! Au passage, Calando m’avait montré un chemin sur lequel je ne serais jamais allée sans lui.

 

J’ai repris des études, celles que j’ai choisies vraiment avec mon cœur. Je me suis installée en tant que naturopathe et mon activité s’est naturellement orientée vers la psychothérapie. Je reçois régulièrement des clients qui pensent avoir fait un travail conséquent sur eux-mêmes car ils ont visité un ou plusieurs professionnels de l’accompagnement, et ce pendant plusieurs années. Tout au long de ces séances, il est fréquent que je constate que les problématiques de fond ont été seulement effleurées. C’est à partir de cette constatation que, aujourd’hui et depuis le mois de juillet 2016, je fais quelque chose que je n’avais jamais imaginé : j’aide les thérapeutes à assurer une prise en charge psycho-émotionnelle complète qui résout profondément et durablement les problèmes relevés par leurs clients.

 

Pourquoi je fais ça ? J’adore aider les gens qui sont comme moi il n’y a pas si longtemps : moi aussi je suis allée chez des thérapeutes de disciplines différentes, et vécu ces séances de 30 minutes (temps de prise du prochain rendez-vous et paiement compris) où le thérapeute hoche la tête et ponctue la séance avec quelques «hum hum». Il est évident qu’avec ce genre d’approche, nous pouvons y aller pendant des années sans qu’aucun résultat positif ne se profile. Ce que je vous propose avec Ita’Com, c’est d’aller bien plus loin, partir à la rencontre du secret, celui de vous-même en tant que thérapeute, vous révéler les trésors qui sont en vous tout en vous encourageant à vous approprier les savoirs pour les faire vôtres, et qui feront de vous un thérapeute unique, compétent et épanoui.

 

Conclusion: Avec mes formations, tout le monde y gagnera: le praticien qui sera heureux de se sentir en mesure de gérer ce type de situation, tout autant que le client qui trouve l’écoute et l’accompagnement dont il a besoin.

 

 

Frédérique